Accueil > Ressources > Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions > Poupée de classe et scénarisation

Rubrique <h4>Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions </h4>

Poupée de classe et scénarisation

Une poupée de classe, pour quoi faire ? :

Romarin

• Mobiliser l’imaginaire
• Créer une vie de classe autour d’un vécu commun à tous les enfants
• Faire vivre à la poupée des situations qui encourageront les élèves à s’exprimer : Elles évolueront de manière à permettre à l’enfant de passer d’un langage en situation à un langage d’évocation.

Rôle de l’enseignant :

L’utilisation d’une poupée de classe nécessite un fort engagement de l’enseignant dans la théâtralisation. Il crée un univers dans lequel il incite les élèves à entrer. La poupée de classe prend vie et devient alors vecteur de sens au service des apprentissages.
• Facilitation de l’expression
• Sollicitation de la prise de parole par l’emploi de questions ouvertes, de verbalisation, d’intentions.
• Encouragement à une participation qui peut être non verbale pour certains enfants, en fonction de leur évolution.

Choix de la poupée :

La poupée de classe peut être une poupée réaliste, une peluche, une marionnette… L’important étant que l’enseignant investisse cette poupée et se sente à l’aise dans sa manipulation.
Préférer une poupée de classe de grande taille à laquelle les élèves pourront s’identifier (environ 40 cm).

Manipulation de la poupée / Fonctionnement :

Romarin parle à la maîtresse

• La poupée de classe ne parle qu’à l’oreille de l’enseignant, puis, plus tard, à celle des enfants : la maîtresse prend la poupée pour l’écouter en le regardant puis le montre aux enfants.
Peu à peu ce sont les enfants qui vont dialoguer avec la poupée.
• Emploi du « tu » et du style indirect.
• La poupée répond à la classe par signes de tête (oui/non), du corps (haussement d’épaules, bouderie, fatigue…)
• Elle participe effectivement aux différentes activités et aux déplacements. Elle aide aux prises de repères spatiaux et temporels, elle sécurise.
Elle est utilisée en début d’année comme médiateur pour mettre en place les règles de vie de la classe : rituels, interdits…
Elle vit de nombreuses aventures : elle a une famille, des amis, une vie propre. Elle voyage, envoie des photos, fait des rencontres…

Attention ! La poupée de classe vit au quotidien dans la classe et doit être considérée tout au long de la journée et jusqu’à la fin de l’année comme un membre à part entière du groupe. Elle fait donc l’objet d’attention et d’égards. Les enfants s’identifient à elle, même s’ils ont conscience qu’elle n’est qu’une poupée.

Les élèves lui apprennent à devenir élève
la poupée de classe comme médiateur de langage
La poupée comme aide aux apprentissages
***

Accès espace réservé

IEN préélémentaire

1 B boulevard Rembrandt
BP 56062
21060 Dijon Cedex

tél. : 03 45 21 52 02
fax : 03 80 38 48 44

Mél. : écrire à IEN Maternelles

Actualités

S'informer, rechercher, nous contacter